Une brume épaisse montre l’aggravation de la pollution de l’air à Hanoi

La qualité de l’air à Hanoi a continué de rester à des niveaux très malsains samedi, comme en témoigne une brume épaisse qui a recouvert la capitale.

La brume a tellement affecté la visibilité que les véhicules sur l’autoroute Thang Long ont dû allumer leurs phares à 7h30.

À 8 h, l’indice de la qualité de l’air (IQA) de la capitale a été enregistré à plus de 200 dans huit des 11 stations de surveillance de l’air dans différentes parties de la ville. Le niveau signifie que les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou pulmonaires doivent rester à l’intérieur.

Samedi est le cinquième jour consécutif où la qualité de l’air de la capitale est restée bien au-dessus de 200, suscitant des inquiétudes du public quant à ses implications pour la santé.

Les immeubles de grande hauteur à Hanoi étaient à peine visibles à travers la brume samedi matin.

La visibilité est restée faible dans de nombreux quartiers de la capitale. Dans le district de Ha Dong à Hanoi, la vision était inférieure à 100 m, et elle était de 200 dans la province de Ha Nam, à 60 km au sud de Hanoi.

IQAir AirVisual, une installation de surveillance de la qualité de l’air basée en Suisse qui génère des données à partir de stations de surveillance publiques, au sol et en temps réel, a enregistré le niveau AQI de Hanoi à 271 samedi matin, ce qui en fait la ville la plus polluée du monde.

Système indépendant d’analyse de la qualité de l’air PamAir a enregistré un indice de qualité de l’air supérieur à 200 dans 40 stations de surveillance de la ville.

Une femme porte un masque en marchant au bord du lac Hoan Kiem (épée) au centre-ville de Hanoi.

De nombreux conducteurs de motos portent des masques de protection, comme on le voit à un feu rouge au coin des rues Nguyen Thi Minh Khai et Hai Ba Trung.

Les experts de la santé ont exhorté le public, en particulier les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant de problèmes respiratoires, à limiter les activités de plein air. Il a également été conseillé aux gens de porter des masques et des lunettes pour réduire l’exposition aux polluants.

Les visiteurs de la capitale portent des masques lorsqu’ils font un tour en vélo près de l’opéra de Hanoi.

L’Administration vietnamienne de l’environnement a déclaré que Hanoï et d’autres parties de la région nord sont en saison sèche et en période de transition saisonnière lorsque la pollution atmosphérique est généralement à son plus haut niveau de l’année.

Le pont Long Bien de la capitale samedi matin.

Mai Van Khiem, directeur du Centre national de prévision hydrométéorologique, a déclaré que la brume épaisse se trouvait non seulement à Hanoi samedi matin, mais aussi dans presque toutes les provinces côtières, la région du delta nord et les provinces centrales telles que Thanh Hoa et Nghe An. Il a dit qu’un front froid s’affaiblissant et se déplaçant vers la mer et le vent d’est-su

2 commentaires

    • Non, je suis à Hanoï en ce moment et ce brouillard était bel et bien de la haute pollution. C est un brouillard particulier différent d’un brouillard fait de condensation de l’air. Même l’odeur y était. La situation nécessite d être prise très au sérieux sans être alarmiste.

Leave A Reply