L’Union européenne vote pour approuver un accord de libre-échange historique avec le Vietnam

Les députés européens ont voté aujourd’hui en faveur d’un accord de libre-échange historique entre l’UE et le Viêt Nam.

L’accord de libre-échange UE-Vietnam, connu sous le nom d’EVFTA, a été qualifié par l’UE de «l’accord de libre-échange le plus ambitieux jamais conclu avec un pays en développement».

L’accord assure une pléthore d’avantages commerciaux des deux côtés, supprime la grande majorité des tarifs et minimise les autres obstacles au commerce.

Selon Tuoi Tre , le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh a déclaré lors d’une conférence de presse après le vote: « Avec l’adoption [de l’accord commercial]au Parlement européen, les relations entre le Viêt Nam et l’UE se renforcent ».

Tuan Anh a ajouté que l’accord « montre que les deux parties envisagent un avenir de relations multilatérales, ce qui est significatif à un moment où le protectionnisme et le populisme sont féroces ».

Le directeur de l’Organisation internationale du travail (OIT) au Vietnam, Chang-Hee Lee, a également déclaré dans un communiqué que les relations fondées sur la reconnaissance du droit à la négociation collective, ainsi que sur une main-d’œuvre plus qualifiée et des protections sociales, sont essentielles pour aider le Vietnam à augmenter ses revenus dans un manière durable.

L’accord oblige le Vietnam à garantir les normes de l’OIT, notamment la liberté d’association et le droit à la négociation collective, l’élimination de toutes les formes de travail forcé, l’abolition du travail des enfants et l’élimination de la discrimination lors du recrutement d’employeurs.

Le Vietnam a ratifié six des huit accords définis par l’OIT et déclare qu’il ratifiera les deux conventions restantes sur l’abolition du travail forcé d’ici 2020 et sur la liberté d’association et la protection du droit d’organisation d’ici 2023.

L’accord devra encore être approuvé par les États membres de l’UE, une décision unique prise par tous les ministres du commerce, qui pourrait intervenir d’ici la mi-mars. Il devra ensuite être ratifié par l’Assemblée nationale du Vietnam en mai. L’accord entrera alors en vigueur un mois plus tard et éliminera à terme près de 99% des lignes tarifaires et des obstacles au commerce.

Après les États-Unis, l’UE est le deuxième marché d’exportation du Vietnam. Selon le gouvernement vietnamien, l’accord devrait augmenter le PIB du Vietnam d’environ 3% par an d’ici 2023 et d’environ 5% par an entre 2024 et 2028.

Leave A Reply