Un village de la province de Vinh Long, avec plus d’un millier de fours historiques, est le plus grand fabricant de briques du delta du Mékong.

Dans le delta du Mékong, d’anciens gisements d’argile donnent naissance à de solides communautés de fabricants de tuiles et de briques en terre cuite.

Le long de la rivière Co Chien dans la province de Vinh Long s’étend un «royaume rouge» où des fours à briques bordent la rive et des rangées de tuiles de terre de Sienne remplissent les cours locales.

La poterie et la fabrication de briques à Vinh Long existent depuis des centaines d’années en raison des abondants dépôts d’argile pyrite naturelle de la région. La pyrite est un minéral riche en fer qui donne aux produits fabriqués localement leur couleur rouge vibrante et leurs rayures blanches.

Situé de l’autre côté du canal dans le district de Mang Thit de la province de Vinh Long, le village centenaire est connu comme le plus grand et le plus célèbre fabricant de briques du delta du Mékong. Environ 1 300 fours restent en service, répartis sur un total de 3 000 hectares.

Les fours sont situés à proximité pour faciliter le transport. Selon leurs propriétaires, l’âge d’or s’est produit dans les années 80, lorsque 1 000 installations exploitaient environ 3 000 fours.

Chaque ménage possède 2 à 5 fours, créant des emplois pour des milliers de personnes dans la région. Après les années 2000, les entreprises locales ont chuté en raison de la hausse des coûts de production et de l’évolution de la demande des clients. De nombreux fours ont été démantelés car les habitants sont passés à d’autres moyens de subsistance.

Un four a une hauteur moyenne de 7 à 12 mètres et ressemble à une ancienne tour. La plupart se composent de 30 000 briques plates, pouvant être assemblées en à peine deux semaines.

Le plafond du four imite le tourbillon des étoiles.

Bien que les affaires se soient détériorées, de nombreux villageois ont essayé de maintenir le métier, suivant avec diligence la tradition séculaire de façonner l’argile en briques.

L’argile provient de la province voisine de Tra Vinh. Une installation peut produire environ 15 000 briques non chauffées par jour. Auparavant, le façonnage des briques se faisait manuellement, mais maintenant, à l’aide de machines, le coût de production a chuté car le processus nécessite moins de main-d’œuvre.

Les briques non chauffées sont baignées de soleil pour réduire l’humidité et durcir avant d’entrer dans le four.

Kim Loan, propriétaire d’un four âgé de 40 ans, alimente le four avec des balles de riz. Chaque four, selon Loan, peut contenir environ 15 000 briques qui prennent 20 jours à durcir.

Les petits bateaux s’arrêtent souvent le long du canal pour acheter des briques ou livrer des balles d’argile et de riz aux fours.

Share.

A propos

Julien Khohler est un contributeur à Vietnam Mag. Expatrié en Asie depuis 20 ans

Comments are closed.