Des centaines de personnes affluent vers la plage de la commune de Nhan Trach, dans la province de Quang Binh à 4 heures du matin pour la première prise de la journée.

À l’aube, les bateaux de pêche affluent vers le rivage dans la commune de Nhan Trach, district de Bo Trach avec leurs prises de nuit. Avec 80% des habitants de la commune centrale du Vietnam qui vivent de la pêche, il semble que toute la population soit sur la plage à l’aube.

«J’ai pêché 700 kg de poisson aujourd’hui», raconte Le Van Roan, un pêcheur de 63 ans, souriant alors qu’il transportait une partie de sa prise du jour.

Roan a mis les voiles l’après-midi précédent et a jeté ses filets à environ 13 km du rivage. Se concentrant sur les sardines, Roan revient tous les jours vers 3 heures du matin pour se préparer au marché.

Les coracles sont utilisés pour transférer les prises des bateaux vers le rivage.

Les commerçants s’entassent prés des coracles dès qu’ils atteignent le rivage.

Le marché aux poissons de Nhan Trach, long de 500 m, fonctionne depuis des décennies. Il n’y a pas de compteurs. Le poisson est exposé sur des toiles en plastique sur le sable ou conservé dans des plateaux rectangulaires en plastique. À ce moment, les bateaux de pêche sont ancrés dans les eaux peu profondes, attendant que leurs prises soient débarquées.

Un petit commerçant divise le poisson en plateaux pesant chacun 10 kg, plus petits plateaux en plastique de 3 kg.

En plus des sardines, le marché vend également de nombreux autres types de fruits de mer, comme le scad et le calmar.

Les plateaux de poisson frais sont vendus aux petits commerçants directement sur la plage, près de l’eau.

Pendant ce temps, plusieurs plateaux de poissons sont emportés sur une perche d’épaule portée par deux personnes jusqu’à la zone de stockage à environ 50 m du marché.

Un ouvrier met de la glace dans les plateaux pour garder le poisson frais. Le poisson est ainsi ramassé pendant environ 1 à 2 heures, en attendant l’arrivée de tous les pêcheurs avant que les plateaux ne soient acheminés vers des camions frigorifiques qui les conduiront à une usine de fabrication de sauce de poisson dans la commune.

Il est environ 7 heures du matin lorsque les travailleurs chargent le poisson dans le camion.

Nguyen Viet Tien (à gauche), propriétaire de l’installation de production de sauce de poisson, dit avoir acheté environ 1,5 tonne de sardines et d’anchois. « L’achat dépend de la productivité des pêcheurs. Il y a des jours où nous n’achetons que 200 kg, mais il y a des jours ça peut aller jusqu’à 10 tonnes. »

Dernièrement, le marché de Nhan Trach a attiré de nombreux touristes qui aiment découvrir son atmosphère, interagir avec les pêcheurs, en apprendre davantage sur leur vie et, surtout, acheter des fruits de mer vraiment frais.

Quelques visiteurs de Hanoi (photo) sont ravis de voir des calmars frais dans un plateau à la peau scintillante.

Deux hommes apportent de gros blocs de glace, se préparant pour le prochain voyage dans l’après-midi.

Ce marché reste ouvert jusqu’à 8 heures du matin. Alors que le commerce se poursuit, les pêcheurs ancrent leurs bateaux et se dirigent vers le rivage pour se reposer.

Mon image

Comments are closed.