Le Vietnam reconstruit le palais de la Cité interdite de Hué ravagé par la guerre

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La construction d’un mégaprojet visant à reconstruire un palais détruit par la guerre et situé dans l’ancienne ville interdite du Vietnam, dans la ville centrale de Hue, l’ancienne capitale du pays, a commencé.

Le palais de Kien Trung, construit entre 1921 et 1923 sous le règne de l’empereur Khai Dinh, était un important bâtiment de la Cité interdite servant d’espace de vie et de travail aux deux derniers empereurs de la dynastie des Nguyen au Vietnam.

C’est également le lieu où l’empereur Bao Dai et le nouveau gouvernement provisoire de la République démocratique du Vietnam, dirigé par le président Ho Chi Minh, se sont rencontrés pour discuter de son abdication, à la suite de la révolution d’août 1945 qui a libéré le pays du colonialisme.

Situé à l’arrière du complexe impérial de Hué, le palais de Kien Trung incorpore des éléments de trois types d’architecture – la renaissance vietnamienne traditionnelle, française et italienne – pour former un style unique qui incarne une ère d’influence occidentale sur le Vietnam.

Le bâtiment a été complètement ravagé à la fin des années 1940 lors de la première guerre d’Indochine (1946-1954), ne laissant que ses fondations surélevées.

Samedi, le Centre de conservation des monuments de Hue (HMCC) a lancé un projet de reconstruction du palais de Kien Trung.

Le projet d’un montant de 123 milliards VND (5,32 millions USD), qui devrait s’achever en 2022, érigera complètement le bâtiment à partir du sol, sur la base de vieilles photos et de documents historiques.

Phan Thanh Hai, directeur du HMCC, a déclaré que la reconstruction du palais de Kien Trung reflétait les efforts soutenus déployés pour conserver le complexe de la Cité interdite, une attraction culturelle populaire dans la ville centrale vietnamienne.

Share.

Leave A Reply