La pluie torrentielle de Hanoi offre un répit bienvenu face à la pollution atmosphérique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La pollution de l’air a considérablement diminué à Hanoi jeudi matin, en raison d’une forte averse, poussant la qualité de l’air à de « bons » niveaux.

L’indice de la qualité de l’air (IQA) de la capitale a été enregistré à 43 et son niveau de particules fines (MP 2,5) à 10,5 µg / m3 à 10 heures, plaçant sa qualité de l’air dans la classification «bonne», selon les données recueillies auprès de 13 stations. par la centrale de surveillance de la qualité de l’air basée en Suisse, IQAir AirVisual.

Les niveaux d’IQA et de PM 2,5 enregistrés le jour précédent étaient de 156 et 112 µg / m3.

PAMAir, un autre service de surveillance de l’air basé au Vietnam, a également enregistré des niveaux d’IQA entre 30 et 78 et des niveaux de PM 2,5 compris entre 4,5 et 20,6 µg / m3 jeudi matin, selon plusieurs stations de surveillance de la ville.

Un niveau d’IQA inférieur à 50 est considéré comme «bon» et moins de 100 comme «modéré». Les niveaux de PM 2,5 inférieurs à 12 µg / m3 sont considérés comme «bons» et inférieurs à 35,4 µg / m3, «modérés».

Des nuages ​​convectifs se forment toujours sur le sud et l’est de Hanoi et devraient bientôt apporter encore de la pluie, a annoncé jeudi matin le Centre national de prévision hydrométéorologique.

Mardi, les autorités de Hanoi ont averti la population de limiter les activités de plein air, car la qualité de l’air dans le pays est constamment à des niveaux insalubres depuis des jours.

« Les habitants, en particulier les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant de problèmes respiratoires devraient s’abstenir de la circulation et des activités de plein air », a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Les responsables ont imputé la faible qualité de l’air dans la capitale à une activité de construction étendue, à un nombre croissant d’automobiles et de motos sur ses routes et à des industries lourdes, notamment des aciéries, des cimenteries et des centrales au charbon.

La ville de huit millions d’habitants compte plus de cinq millions de motos et 550 000 voitures, et le nombre de véhicules privés augmente de 4,6% par an.

Share.
[wpdreams_rpp id=0]

Comments are closed.