Ho Chi Minh-Ville commence la répression contre les étrangers violant les lois de la circulation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La police de Ho Chi Minh-Ville passera deux semaines à partir du 1er août pour éduquer les contrevenants étrangers aux règles de la route vietnamiennes avant d’intensifier les patrouilles pour imposer des amendes aux étrangers qui enfreignent le code de la route dans la ville.

Dans la première phase de la campagne, qui durera du 1er au 15 août, les policiers chercheront à diffuser les règles de circulation entre les étrangers dans la ville, au cours de laquelle les étrangers ne recevront que des avertissements pour leurs violations de la circulation.

Du 16 août à la fin octobre, la police de la ville augmentera les patrouilles et imposera des amendes à la circulation pour les étrangers qui enfreignent les règles de la circulation.

Le lieutenant-colonel Nguyen Van Binh, de la Division de la police routière et ferroviaire de Ho Chi Minh-Ville, a déclaré que des agents qui parlent couramment les langues étrangères seront mobilisés dans le courant de la campagne.

Le mois dernier, les policiers de Ho Chi Minh-Ville ont lancé une campagne d’un mois pour sévir contre la conduite sous l’influence (DUI), les excès de vitesse, le non-port du casque de sécurité, les courses de rue et d’autres violations des règles de la circulation dans l’ensemble des 24 Districts.

À la fin du mois de juillet, ils avaient traité plus de 10 000 cas de violation et infligé des amendes de près de 4 milliards de VND (172 000 dollars).

Les visiteurs internationaux à Ho Chi Minh-Ville ont dépassé 7,5 millions l’an dernier, en hausse de 17,38 pour cent par rapport à 2017.

Cette année, la métropole du sud s’efforce d’accueillir jusqu’à 8,5 millions de visiteurs étrangers.

Environ 80 000 étrangers possèdent un permis de travail au Vietnam en février 2019, selon les statistiques du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales.

Share.
[wpdreams_rpp id=0]

Leave A Reply